La chromothérapie sensitive est une technique d’accompagnement qui utilise la lumière et la couleur, la lumière blanche étant constituée de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Il s’agit d’une pratique énergétique qui aborde l’être humain dans toutes ses dimensions : dimension physique, émotionnelle, mentale, spirituelle et vibratoire.

Nous sommes constitués d’environ 80 % d’eau et la médecine quantique a montré que nos molécules réagissent aux vibrations qu’elles reçoivent. Il est assez simple de s’en rendre compte par soi-même, à l’occasion d’un bain de soleil par exemple. Le bien-être qu’on ressent est immédiat…

La chromothérapie utilise l’énergie de la lumière de deux manières : soit comme outil d’accompagnement énergétique, soit comme outil de connaissance de soi.

Un outil de connaissance de soi :

Notre corps physique est entouré d’un corps subtil, invisible, que l’on appelle l’aura. Pour rester simple, la structure vibratoire de ce corps subtil est constituée (entre autres) :

  • D’une colonne de lumière qui nous traverse de la tête aux pieds et qui fait le lien entre la ciel et la terre,
  • De chakras, vortex énergétiques répartis sur cette colonne de lumière, qui font le lien entre les énergies externes et internes,  
  • D’enveloppes énergétiques qui entourent notre corps physique de manière plus ou moins large selon que nous soyons plus ou moins en forme.

L’ayurveda a identifié 7 chakras principaux et établi une correspondance entre chaque chakra et une partie de notre corps physique. Chaque chakra a également été associé à une couleur.

Comme chaque partie du corps rempli une fonction (un besoin) dans notre corps, il devient aisé d’établir une correspondance entre nos besoins et les couleurs.

C’est ainsi qu’a été construite la symbolique lumière des couleurs (ou symbolique universelle) et la grille des besoins fondamentaux que nous utilisons en chromothérapie sensitive.

Cette symbolique universelle des couleurs permet d’aider les personnes à se connaître. En effet, quand nous sommes bien alignés, nous sommes attirés par ce qui nous fait du bien. Une couleur qui nous attire nous invite à porter notre attention sur les besoins associés dans la symbolique lumière.

A l’inverse, une couleur qui nous dérange révèle un blocage ou une difficulté à nourrir les besoins correspondants.

Exemple : le chakra jaune est placé au niveau du ventre et des intestins. Sur un plan physique, le jaune correspond à la digestion de nos aliments. Sur un plan symbolique, le jaune nous parle de notre capacité à digérer les évènements de notre vie et à faire le tri, à garder ce qui est bon pour nous, et à jeter ce qui n’est pas bon pour nous.

J’aime le jaune = j’ai besoin de faire du tri dans ma vie. Ce peut être dans mes aliments, mais aussi mes connaissances, mes croyances, mes possessions, …

Je n’aime pas le jaune = j’ai du mal à digérer mes expériences et à les transformer en leçons de vie qui m’aident à grandir.

Voilà comment, en se basant sur notre goût pour les couleurs, la chromothérapie peut proposer des outils pour aider les gens à mieux se connaître : le Chromotest© en est un exemple.

Un outil de rééquilibrage énergétique :

La chromothérapie permet également d’aider les gens à se rééquilibrer.

Nous parlons volontairement ici de rééquilibrages énergétiques plutôt que de soins afin d’éviter la confusion avec la médecine officielle. Nous ne soignons pas les personnes, dans le sens que nous n’établissons pas de diagnostic, ni ne déroulons de protocole médical. Néanmoins, par habitude de langage, nous utilisons quand même bien souvent le terme de soin énergétique.

En partant de l’hypothèse que tout trouble est lié à des blocages d’énergie, la remise en circulation de celle-ci permet d’obtenir des résultats très intéressants, pour ne pas dire parfois spectaculaires.

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, notre structure vibratoire comporte des enveloppes énergétiques. Ces dernières ont des propriétés très intéressantes, mises en évidence par Sylvie et Dominique Bourdin dans leurs nombreux ouvrages sur la chromothérapie.

Ces enveloppes énergétiques sont conscientes, intelligentes et sensibles :

  • Conscientes : elles sont une forme de conscience avec laquelle on peut dialoguer.
  • Intelligentes : elles savent ce qui est bon ou non pour la personne à laquelle elles appartiennent.
  • Sensibles :même si elles sont invisibles, nous avons la capacité de les sentir (cela s’apprend).

En utilisant l’énergie de la lumière, nous allons donc pouvoir nourrir ces enveloppes énergétiques qui vont se charger de nourrir notre corps physique, nos émotions, notre mental.

Concrètement, lors d’un soin pour une personne, nous choisissons les couleurs qui lui feront le plus de bien afin de l’exposer à un bain de lumière colorée. Pour cela, nous utilisons des lampes de chromothérapie professionnelles.

Pourquoi parle-t-on sur ce site de chromothérapie sensitive ?

Il y a différents courants de chromothérapie. On pourrait citer par exemple la chromothérapie développée par Pierre Van Obberghen, celle de William Berton ou celle du Dr Agrapart.

Pierre Van Obberghen a une pratique assez proche de la nôtre. A une époque, Dominique Bourdin a travaillé avec lui pour mettre au point le Chromotest©.

William Berton est connu pour son jeu magnifique de cartes qui, si vous aimez les tarots, est un outil très intéressant pour mieux se connaître.

Le Dr Agrapart a déposé le terme de Chromatothérapie® et sa pratique s’éloigne un peu plus de la nôtre car elle repose sur des protocoles proches de celles de sa formation initiale de médecin et sur la médecine énergétique chinoise.

La chromothérapie sensitive que nous pratiquons chez Colorame a été développée par Dominique et Sylvie Bourdin. Elle se distingue par le fait que les soins sont guidés par les ressentis intuitifs. Concrètement, cela signifie que les thérapeutes de Colorame dialoguent avec les enveloppes énergétiques d’une personne pour choisir les couleurs qui lui seront les plus profitables. A cela s’ajoutent des soins « autonomes » en complément des soins sensitifs : une projection de couleur adaptée à la personne est calculée en fonction des résultats du Chromotest© (programme informatisé qui repose sur le choix des couleurs de la personne qui passe le « test »).

Ensuite, plusieurs points notables peuvent être soulignés :

  • L’être humain est considéré dans sa globalité et accompagné dans toutes ses dimensions (physique, émotionnelle, mentale, spirituelle, vibratoire). Partant du postulat qu’un individu – au sens d’un être indivisible – n’est pas un ensemble de pièces détachées qu’il faut savoir réparer, nous ne travaillons pas à partir d’un symptôme mais à partir d’un état général qui nous sert de point de départ pour les soins.
  • Les soins sont personnalisés grâce aux enveloppes énergétiques. En développant leur ressenti intuitif, les thérapeutes de Colorame peuvent interroger ces enveloppes énergétiques qui seront les mieux placées pour indiquer ce qui est bon pour la personne. Concrètement, quand quelque chose est bon pour une personne, son enveloppe s’agrandit. A l’inverse, elle se rétrécit si quelque chose n’est pas bon pour elle. Ce phénomène d’agrandissement et de rétrécissement est inconscient, mais se ressent facilement dans la vie quotidienne : vous êtes-vous déjà senti « à l’étroit » ou mal à l’aise dans une salle d’attente pourtant immense et vide ? C’est certainement dû au fait que l’énergie de la salle, ou de quelque chose dans la salle, n’était pas bon pour vous, rétrécissant ainsi vos enveloppes énergétiques. 
  • La symbolique des couleurs et la place des chakras utilisés lors d’un soin peuvent fournir des explications intéressantes pour ceux qui veulent creuser ce qui s’est passé pendant leur soin. Pour ne pas perturber une séance, cette réflexion se mène cependant après le soin énergétique.

Pour en savoir plus sur les fondements éthiques qui guident nos soins, nous vous renvoyons à la page dédiée à notre charte éthique.