Bonjour à tous !

On continue cette semaine avec des exercices pratiques.

Cliquez ici pour accéder à votre formation en ligne.

Objectif de la semaine : visionner les ateliers 5 et 6 du module 2

Module 2 : Découverte des couleurs.

Objectifs : 

– Ressentir l’impact des couleurs sur nous
– Comprendre que ce qui nous attire est bon pour nous
– Mettre des couleurs dans notre quotidien

Vidéos :

– Atelier 1 : L’histoire des soins par les couleurs
– Atelier 2 : Pourquoi chromobiologie sensitive et non chromothérapie
– Atelier 3 : Les couleurs se ressentent avant de se penser
– Atelier 4 : Choisir des couleurs qui nous font du bien
– Atelier 5 : Quelques exercices pratiques de découverte des couleurs et de leur impact sur nous
– Atelier 6 : Le mixage phosphénique

Guide de lecture

ATELIER 5 : exercices pratiques de découverte des couleurs.

L’objectif de cet atelier est de comprendre l’impact des couleurs sur nous et notre façon de voir notre environnement.

Si vous souhaitez faire les exercices proposés avec des cellophanes, voici un exemple trouvé sur internet : cliquez ici pour y accéder.

Veuillez noter que je n’ai aucun lien commercial avec les différentes adresses que je mets à votre disposition, y compris la boutique de La Chrysalide.

Comment imprimer sur papier transparent : https://fr.wikihow.com/imprimer-sur-des-feuilles-transparentes 

Si vous n’avez pas de cellophanes chez vous et si vous ne souhaitez pas en acquérir, ne perdez pas votre temps avec cet exercice. Il est intéressant, mais l’objectif principal est de comprendre qu’une couleur, c’est joli à regarder, et c’est aussi et surtout une vibration qui peut avoir un impact sur nous.

Ainsi, si vous avez fait correctement l’exercice avec les tissus, vous devriez déjà en avoir eu un aperçu : lorsque vous avez porté telle ou telle couleur et que vous vous êtes branchés sur votre ressenti, vous avez certainement pu observer et décrire une sensation corporelle (plan physique), une émotion (plan émotionnel) et une image ou une idée (plan mental).

L’aspect du soin avec les couleurs, dont Dominique décrit les prémices avec les cellophanes, sera repris plus en détail dans les ateliers suivants.

Un point intéressant à noter concerne les lunettes jaunes pour conduire : vous pouvez en trouver à Décathlon pour quelques euros. En plus de protéger vos yeux, vous remarquerez que la conduite de nuit devient moins fatigante. Les opticiens proposent souvent de rajouter un « filtre lumière bleue” sur les lunettes de vue, mais je ne sais pas ce que cela vaut.

Concernant les couleurs complémentaires et l’exercice proposé en fin de vidéo, cette partie théorique sera reprise plus tard dans la formation. Nul besoin de modifier les planches pour faire l’exercice. Si vous avez imprimé la planche de filtres et découpé les ronds, posez l’un d’eux sur une feuille blanche. Fixez-le pendant une trentaine de secondes et retirez-le de la feuille sans bouger vos yeux. À la place du rond, sur la feuille blanche, vous devriez voir apparaître sa couleur complémentaire.

Binômes des couleurs complémentaires :

  • Écarlate – Turquoise
  • Rouge – Cyan
  • Orange – Indigo
  • Jaune – Bleu
  • Citron – Violet 
  • Vert – Magenta

Explications théoriques supplémentaires, car Dominique est allé très vite sur ce point : 

L’addition de deux couleurs complémentaires lumière donne du blanc.

Lorsqu’on fixe une couleur, notre corps s’en nourrit. Lorsqu’il n’en a plus besoin (qu’il n’a plus “faim” de cette couleur en quelque sorte), il fabrique la couleur complémentaire pour neutraliser la couleur. C’est cette couleur complémentaire lumière qui apparait sur la feuille blanche. Cela ne se produit pas si le corps a encore besoin de cette couleur.

Exemple : vous fixez un rond jaune pendant 30 secondes. Si votre corps a encore besoin de jaune au bout de 30 secondes, vous ne verrez rien en fixant du blanc après avoir retiré le jaune. Si votre corps n’en a plus besoin, vous verrez apparaître un rond bleu. 

Gardez bien vos petits carrés (ou ronds) de couleurs que vous avez imprimés. Vous en aurez besoin pour la suite de la formation. Éventuellement, collez-les sur du carton pour les rigidifier.

Si vous préférez une version plus “industrielle”, il est possible d’acquérir les filtres dont parle Dominique à La Chrysalide, mais dans ce cas-là, je vous suggère de rajouter à votre commande un modulaur et un sceau de Salomon 15x15cm. Ces 3 éléments forment pour moi le “kit de base” du chromothérapeute débutant, et ce sont des outils que j’utilise régulièrement à la maison.

Nous pourrons en reparler… Pour le moment, je vous conseille d’apprivoiser les couleurs et de faire vos premiers pas avec vos filtres faits-maison. Les premiers résultats et ressentis peuvent s’obtenir avec trois fois rien, il suffit de le décider. 

ATELIER 6 : Mixage phosphénique.

Cet outil est très pratique pour la mémorisation ou la visualisation, car cela stimule notre cerveau.

Si vous ressentez un appel pour acquérir un lampe à phosphène du groupe Lefebure, elles sont décrites et disponibles sur leur site https://www.phosphenisme.org/

A La Chrysalide, Dominique et Sylvie utilisent une lampe maison constituée d’un déflecteur avec une ampoule de 75 ou 100 watts opaline à incandescence, sans inscription dessus. Une ampoule sur un pied de lampe sans abajour peut aussi faire l’affaire. Bien veiller à ce que les ampoules ne comportent aucune inscription.

Notez qu’il est tout à fait possible de faire du mixage phosphénique avec le soleil aux premières lueurs de l’aube ou avec les derniers rayons de lumière.

Personnellement, j’aime aussi pratiquer cet exercice avec une simple bougie. C’est moins puissant qu’avec le soleil, mais là au moins, je suis sûre de ne pas me faire mal aux yeux.

Notez toutes vos observations dans votre carnet de notes et racontez-moi votre expérience du phosphénisme 🙂

Bonne semaine à tous !

Karine

Spread the love